Peut-on être possédé ?

Les « Forces du Mal » · 1/3



EXTRAIT - 03:22
durée totale : 1h03
Les causeries akklésiastiques
Ivsan et  Dianitsa Otets
Lien vers Paypal et Téléchargement.
Le téléchargement du fichier zip › mp3 se lance à l’issue du paiement.

Vers un christianisme sans église
▪︎
« LES CAHIERS JÉRÉMIE »
Association loi 1901 · Depuis 2005.
Réflexion existentielle et akklésiastique
contre les mouvements sectaires.
La « possession démoniaque » désigne le plus souvent des comportements qui — aujourd’hui — entrent en concurrence avec ce que l’on considère communément comme des troubles psychiatriques. Confusion dans les réactions d’un individu, réactions hautement excessives, troubles de la personnalité, addictions destructrices, etc. La personne que l’on soupçonne, au choix, de possession ou de trouble « psy », donne l’impression de ne pas être « tout à fait elle-même ».

Est-ce à dire que ces phénomènes sont uniquement des maladies de l’âme ou du cerveau (la Science elle-même reste dans le flou) ? Comment les Évangiles rendent-ils compte de ces phénomènes liés à la personnalité d’un homme ?
  • Existe-t-il réellement des esprits d’infirmité ? Inspiration & Mise en perspective des Écritures.
  • Possession par un esprit : celui de Dieu ou bien un autre = même principe.
  • L’esprit de Dieu possède des individus dans un processus pédagogique incontournable.
  • L’« étincelle qui fait démarrer le moteur » (C.S. Lewis).
  • Le phénomène est similaire à celui de l’éducation, où les parents/éducateurs « possèdent » un enfant.
  • Possession ratée et possession réussie.
  • Le BUT d’une « possession réussie » est de conduire l’individu à l’autonomie de son propre être — donc d’être au final libre de l’emprise de tout esprit tuteur.
  • Possessions ratées : celles dont la visée finale n’est pas l’autonomie du sujet.
  • Par suite de traumatismes : des individus brisés, fragmentés par une intrusion malveillante dans leur intimité, c’est-à-dire leur volonté, ou leur âme (visible=corps, ou invisible=émotions, pensées, etc.).
  • Par la Raison : une possession qui paraît réussie mais n’en reste pas moins un esclavage de l’Être à des Principes.
  • Il y a une part d’INCONNU dans ces phénomènes de possession d’un individu.
  • Par exemple, comment certains phénomènes confinent à la médiumnité ou se traduisent dans le monde physique (pourceaux) ? Comment le Christ peut-il guérir certains traumatismes profonds et « ressouder » les fragments d’une psyché ?
  • Le danger des phénomènes inconnus : des fenêtres ouvertes sur la finalité de l’homme — qui est de régner sur sa réalité, mais dans la Résurrection, c’est-à-dire après sa mort.
  • Cette part d’inconnu est pour nous indépassable et ne doit pas être le point de focalisation de notre intérêt.
  • En effet, alors qu’ils lui font vivement miroiter la toute-puissance, ces phénomènes éloignent l’individu de sa véritable autonomie.
Durée : 1 heure 03
Date : 29 mars 2017
Mots-clefs : Guérisons du Christ ; Science & Archaïsme ; Unité de l’Être ; But d’une possession ; Phénomènes inconnus ; Toute-puissance & Autonomie ; Christ & le “ baptême de l’Esprit ” ; Parcours d’un individu ; Devenir un homme/une femme
Références auteurs : “ Va, Vis et Deviens ” de Mihaileanu