Diabolique & Incarnation

Les « Forces du Mal » · 3/3



EXTRAIT - 3:20
durée totale : 1h10
Les causeries akklésiastiques
Ivsan et  Dianitsa Otets
Lien vers Paypal et Téléchargement.
Le téléchargement du fichier zip › mp3 se lance à l’issue du paiement.

Vers un christianisme sans église
▪︎
« LES CAHIERS JÉRÉMIE »
Association loi 1901 · Depuis 2005.
Réflexion existentielle et akklésiastique
contre les mouvements sectaires.
Le diabolique n’est pas un être mais un processus, à l’instar du processus messianique. Il s’agit du règne des principes rationnels, ou lois de la nécessité (de la nature, de la réalité…) que l’homme a lui-même par ailleurs invités afin qu’ils partagent le trône de sa vie.

Le règne du dieu « créateur » (élohims, nécessité, raison, etc.) — indépassable ici-bas — doit être remis en question. Il s’agit en quelque sorte d’attaquer le cordon ombilical, sur l’invitation du Christ.
  • Inconfort de la vie où notre volonté existentielle est drastiquement soumise aux lois de la nécessité.
  • Les phénomènes touchant le corps (corruption, addiction…) révèlent la fissure fondamentale de notre propre unité (cf. causerie 1/3).
  • Déposséder le Créateur pour posséder son corps.
  • Quel est le principe central du diabolique ?
  • La volonté du diabolique est de régler définitivement le problème du corps…
  • La volonté du Père rejoint l’aspiration profonde de l'homme : régner sur sa réalité.
  • Le péché irrémissible contre l’esprit du Père.
  • Tout phénomène d’onction extérieure venant sur l’homme est par principe « diabolique ».
  • Le but du Christ n’était pas de prophétiser, guérir des êtres ou chasser des démons, mais de monter sur la croix et de ressusciter.
  • Celui qui Le suit doit avoir le même but.
Durée : 1h10
Date : 29 mai 2017
Mots-clefs : Sortir des Lois ; Inconfort ; Ennemi dans le NT ; Processus diabolique ; Péché irrémissible ; Trône ; Soumission à une onction
Références auteurs : Sénèque ; Kierkegaard