Le prophétisme · 1/2

Prophètes & Hakhamim



durée totale : 1h53
MS Royal 15 D II British Library
Les causeries akklésiastiques
Ivsan et  Dianitsa Otets
Téléchargement du fichier zip › mp3.
Vous pouvez, si vous le souhaitez et dans la mesure de vos moyens, nous soutenir via le bouton dans la barre de menu. Nous vous en remercions par avance.

Vers un christianisme sans église
▪︎
« LES CAHIERS JÉRÉMIE »
Association loi 1901 · Depuis 2005.
Réflexion existentielle et akklésiastique
contre les mouvements sectaires.
« Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison » (Mt 13 57) : que signifie cette parole du Christ, déclinée dans les quatre évangiles ?

Le prophète est celui qui est censé parler de la part de Dieu ; dans l’Ancien Testament, le prophétisme conduit une action politique c’est-à-dire ordonnatrice de la réalité. Cette action est-elle la véritable mission de la prophétie ?

  • Prophètes de la parole et prophètes de l’écrit : deux étapes successives du prophétisme ancien.
  • Prophètes de la parole : le prophétisme archaïque du charisme autoritaire.
  • Prophètes de l’écrit : la parole reçue est méditée ; une relation avec le divin se noue.
  • Le prophétisme moderne (Torah orale) s’incarne dans un collège de sages ou savants (les « hakhamim ») ; la parole divine n’est plus seulement méditée mais également discutée.
  • De même, dans la Torah orale, les paroles du Dieu vivant subissent un processus démocratique de résolution à la majorité si le consensus fait défaut à l’issue des discussions.
  • Ce nouveau type de prophétisme reprend à son compte la gestion du collectif, débarrassant le véritable prophétisme de sa subversion politique.
  • Rôle du prophétisme selon Dieu ? Le prophète, guide terrestre ou guide céleste ?
  • La vie de Jacob, une allégorie de la résurrection.

Extraits d’une conférence intitulée « Les pharisiens, la révélation et la majorité » donnée par Georges Hansel en 1980 à Paris · (Source : Cours 5 Face B, Le pharisianisme, toutmanitou.org)

1• Différence entre Pharisiens-hakhamim et Sadducéens, Karaïtes, Libéraux
2• La conception pharisienne comme opposition à une position religieuse figée
3• Le Dikdouk Tora n’est pas une exégèse mais une démarche souveraine des hakhamim
4• La révélation est initiée par un événement historique qui se prolonge dans la concertation des sages : les deux ont le même statut de parole du Dieu vivant
5• Prééminence du sage sur le prophète selon, entre autre, le Talmud et Maïmonide, tant qu’il s’agit de fixation de la loi
6• Comment sages/savants définissent le contenu de la révélation : controverses, débats et vote à la majorité
7• Parallèle entre la dialectique du pharisianisme et la science moderne

Durée : 1h53
Date : printemps 2018 & automne 2019
Mots-clefs : Mystères divins ; Processus dialectique ; Pharisiens ; Torah orale ; Héros & Médiums ; Consensus ; Sages & Savants ; Théocratie vs Parlementarisme & Démocratie
Références auteurs : Georges Hansel ; André Néher